DCF: Chap 2

Précédent|Table des matières|Suivant


Chapitre 2: Un cactus? Qu’est-ce que c’est?


Liu Yangyang a réfléchi pendant quelques jours et a décidé qu’à partir de maintenant, elle jouerait le rôle de Bai Xiangxiu. Elle ne pouvait absolument pas faire d’erreurs et révéler la vérité. N’était-ce pas ainsi que ça se passait dans les romans? Si la femme transmigrée voulait être en sécurité, elle devait agir comme son hôte d’origine. Désormais, elle serait Bai Xiangxiu. Elle devait s’assurer qu’elle répondait quand les gens l’appelaient. Ce serait désastreux si elle ne le faisait pas.

Liu Yangyang s’est assise devant le miroir, mémorisant son nouveau visage et répétant silencieusement son nom. Mais ne suis-je pas un peu trop belle pour être un simple personnage de soutien? Elle avait vu d’innombrables beautés avant; ceux qui se maquillaient et ceux qui sont restés naturels, les beautés sur Internet, les beautés de l’art et les célébrités à la télé. Cependant, pas un seul d’entre eux ne pourrait se comparer à sa nouvelle apparence!

Le livre avait mentionné précédemment que Bai Xiangxiu était la plus belle de toutes les concubines, donc elle n’acceptait pas de perdre face au protagoniste féminin. C’est pourquoi elle était la plus hostile. En pensant à la situation actuel, Liu Yangyang a immédiatement compris pourquoi. Quelqu’un né avec une telle beauté était, la plupart du temps, vaniteux. Même si une telle femme ne pensait pas pouvoir charmer tous les hommes du monde, mépriser les femmes avec une apparence inférieure à la sienne était plutôt normal.

Ah, quel dommage. Elle était née avec une telle beauté, mais elle n’était pas le leader féminin. Liu Yangyang soupira, puis se leva pour regarder son reflet avec ravissement. Après avoir transmigré, ce qu’elle aimait le plus était sa nouvelle apparence. Elle se mit à scruter sa silhouette après avoir admiré son visage. Elle n’avait que quinze ans, mais elle avait déjà un air séduisant. Une belle poitrine, une taille élancée et de longues jambes … Oh mon dieu, elle rougissait simplement en regardant son propre corps!

Xiaoshi choisit ce moment pour décaler l’écran du dressing et entrer. En voyant Maîtresse Xiu dans ses sous-vêtements, se pavanant sans vergogne, regardant son propre reflet dans le miroir, la femme de chambre était si choquée qu’elle laissa tomber le bassin de cuivre qu’elle tenait sur le sol et resta bouche bée d’étonnement.

« … » Eh bien, c’est plutôt gênant. Liu – Bai Xiangxiu se frotta le nez, toussa légèrement et sourit. « Ah, vite, aide-moi à regarder. J’ai toujours l’impression qu’il y a un insecte qui rampe sur mon dos. « 

Xiaoshi reprit finalement ses esprits et examina à la hâte le dos de sa maîtresse. Elle est venue les mains vides. La perplexité présente dans son ton. « Il n’y a rien ici, maîtresse. »

« Ah, ça doit être les vêtements alors. Pourquoi est-ce que je ne me change pas en une autre tenue? »Elle poussa un soupir de soulagement lorsque Xiaoshi partit chercher de nouveaux vêtements. Elle ne devrait plus agir comme ça. Les gens d’ici étaient très conservateurs.

La cour de Bai Xiangxiu a été nommée Winter Garden (Jardin d’hiver). C’était la cour la plus isolée parmi les quatre résidences des Nobles Concubines. La vieille madame l’avait placée ici pour une raison. Même si elle avait une assez bonne réputation et venait d’une famille littéraire illustre, elle était trop belle. Craignant que son fils ne devienne hypnotisé par sa beauté après son retour du champ de bataille, la vieille madame avait arrangé pour elle de vivre dans la cour la plus reculée. Son intention était d’éloigner Bai Xiangxiu de son fils, de sorte qu’elle serait la dernière à recevoir sa faveur. D’ici là, son fils aurait eu assez d’expérience pour être imperturbable face à ses charmes.

Il était nécessaire de prendre un moment et d’expliquer quelques choses. Dans le roman, alors que le leader masculin avait la réputation d’être violent et d’être un playboy qui avait eu sa part d’innombrables beautés, il était en réalité vierge. La vieille madame avait délibérément arrangé les choses de cette façon. Bai Xiangxiu ne s’en préoccuper pas quand elle avait lu l’histoire.  Cependant, maintenant, elle se sentait plutôt reconnaissante envers la vieille madame. Ce serait pour le mieux si elle n’avait pas besoin de rencontrer cet homme. Et s’il l’a tuée plus tôt que prévu? C’était une hypothèse vraiment effrayante. Cependant, il y avait des choses dans le livre qui n’étaient pas des mensonges.

Comme prévu, le protagoniste féminin possédait cette aura particulière face à laquelle on ne peut se soustraire. Même l’apparence exquise de Bai Xianxiu était ignorée et considérée comme aussi commune que la saleté. Les hommes de ce livre sont vraiment tous aveugles. Apparemment, ils préféraient les femmes qui étaient des fleurs innocentes. Qui serait disposé à garder une femme malicieuse ses côtés? La nuit, ils ne pourraient probablement pas dormir sur leurs deux oreilles ! Bai Xiangxiu s’efforça de ne plus y penser. Peu importe à quel point son apparence était sublime, elle devait trouver un moyen de repartir. Elle n’était vraiment pas faite pour être un protagoniste féminin ou un leader féminin de soutien. Elle avait joué avec la terre toute sa vie; être une petite jardineuse travailleuse était beaucoup mieux.

Mais comment pourrait-elle revenir dans son monde?

Elle regarda son doigt. Là où elle avait été piquée par le cactus avait déjà guéri. Ça fait mal de temps en temps, mais ça n’affecte pas ses mouvements. Les yeux de Bai Xiangxiu s’illuminèrent soudainement. Elle était venue ici après avoir été piquée par un cactus. Est-ce que cela voulait dire qu’elle pourrait revenir si elle trouvait un cactus et se piquait à nouveau? Une fois cette hypothèse faite, elle ne se souciait pas de savoir si c’était logique ou non, elle appela Xiaoshi immédiatement. Dès qu’elle entendit l’appel de sa maîtresse, Xiaoshi interrompit sa broderie et la rejoignit aussitôt.

Sa maîtresse était plutôt étrange ces deux derniers jours. Elle avait l’habitude de parler avec un ton doux et d’agir comme une jeune fille bien élevée, mais maintenant ses actions étaient aussi rudes qu’une roturière. Même sa voix était devenue beaucoup plus forte. « Maîtresse Xiu, quels sont vos ordre? » Demanda Xiaoshi avec appréhension.

« Avons-nous des cactus dans notre résidence? » demanda Bai Xiangxiu avec enthousiasme, ses yeux brillants de mille feux. Cependant, elle a oublié le pouvoir destructeur qu’elle possédait avec cette apparence. Pour Xiaoshi, c’était comme si le visage de sa maîtresse s’était épanoui tel une centaine de fleurs. Non préparée, elle fut frappée de stupeur.

« CC-Cactus? Qu’est-ce que c’est? » Tout ce à quoi elle pouvait penser, c’était, qu’à cette instant, sa maîtresse était tout simplement trop belle, trop rayonnante. Elle n’osait pas continuer à la regarder. Que devrait-elle faire?

Qu’est-ce que c’est? Bai Xiangxiu se souvint que des cactus étaient arrivés en Chine autour de la dynastie Ming. Même si elle était actuellement dans un roman, il était encore dans les temps anciens. N’Y avait-il vraiment pas de cactus?

« Alors, qu’en est-il des paumes de feu? » Bai Xiangxiu ne s’est pas soucié de la maladresse de Xiaoshi et a essayé d’utiliser un nom différent pour les cactus avec un certain doute. Dans les temps anciens, quelques personnes avaient appelé des cactus, «paume de feu».

« Je n’en ai jamais entendu parler non plus. » Après que Xiaoshi ait fini de parler, elle nota que sa maîtresse s’était effondrée par déception, son expression passant de rayonnante à abattue. Cela lui fit mal au cœur. Elle essaya précipitamment de la consoler en disant: «Maîtresse Xiu, ce serviteur … si ce serviteur a le temps, je demanderai aux alentour, peut-être que quelqu’un en a déjà entendu parler. « 

Immédiatement, sa maîtresse se transforma d’un chiot mis au rebut en une jeune fille dynamique, son sourire devint éblouissant alors qu’elle hochait vivement la tête. « Merci pour votre préoccupation. »

Le cœur de Xiaoshi ne pouvant presque pas supporter ces coups successifs, elle faillit s’écrouler sur le sol. Après avoir écouté, avec beaucoup de difficulté, la description d’un cactus, elle sortit précipitamment et posa la main sur son cœur battant frénétiquement. Bien que la maîtresse fût une beauté avant, elle semblait sans vie comme une peinture. Elle était un beau vase, pour le dire gentiment. Cependant, la maîtresse actuelle était extrêmement différente. Ses expressions étaient si vives que son visage raide s’illumina de vie. En tant que fille, même Xiaoshi était émue juste en regardant sa maîtresse. Les hommes ne deviendraient-ils pas fous s’ils voyaient Maîtresse Xiu actuellement? Ce n’est pas bon. Elle devait protéger sa maîtresse. Je ne peux pas laisser la maîtresse être souillée par d’autres hommes!

Xiaoshi renforça sa résolution puis elle est allée s’enquérir des cactus pour Bai Xiangxiu. Voyant l’expression déçue de sa maîtresse à chaque fois qu’elle revenait les mains vide, c’était un coup dur pour son petit cœur. Elle pouvait voir que l’humeur de Bai Xiangxiu devenait de plus en plus sombre et triste, comme si elle était un petit animal abandonné. Xiaoshi fut regardé par sa maîtresse avec des yeux si larmoyants qu’elle(X) en eu mal au cœur. La servante ne put s’empêcher de serrer les dents et de suggérer: «Maîtresse Xiu, pourquoi ne pas aller voir à la jetée? Cependant, nous avons besoin de la permission de la vieille madame avant de pouvoir quitter la résidence. »


Note Traducteur: Voilà, j’espère que ça vous a plu, quelques phrases doivent paraître étrange, si vous avez des idées n’hésitez pas à les mettre dans les commentaires sachant que j’essaye de suivre fidèlement la trad anglaise mais contourner pour arriver à dire la même chose, c’est aussi une façon de faire.


Précédent|Table des matières|Suivant

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s